Concours saut d’obstacles : quelles hauteurs ?

Le sport équestre existe déjà depuis longtemps et évolue de plus en plus. Surtout le Concours de Saut d’Obstacle ou SCO qui est un type de sport équestre reconnu mondialement. Le concours de saut d’obstacles est un sport qui associe l’homme et son cheval et qui consiste à franchir les obstacles sans les renverser. Nous allons parler de la hauteur des obstacles à franchir pour le concours de saut d’obstacle. Mais qu’est-ce qu’on appelle concours de saut d’obstacles ? Quels sont les règlements de ce type de sport équestre ? Quels sont les types d’obstacles et leurs hauteurs ? Retrouvons toutes les réponses à ces questions dans cet article :

Généralité sur le concours de saut d’obstacles ou CSO

Comme on l’a indiqué, c’est un des sports équestres les plus connus mondialement et les plus pratiqués aussi. Il y a donc la présence des obstacles à franchir pour le cavalier et son cheval dans un délai le plus rapide possible. La mobilité des obstacles ou des barres fait qu’ils tombent dès que le cavalier le renverse. C’était en 1965 en Irlande que la première course s’est déroulée. Le concours de saut d’obstacles fait son entrée dans les Jeux olympiques dans les années 1900. Le CSO peut être aussi nommé « jumping » en anglais. Le cavalier doit vraiment montrer sa qualité d’équitation et son cheval doit être rapide et puissant.

Les règlements du concours de saut d’obstacles

L’objectif principal des participants c’est de ne pas faire tomber les obstacles sinon il y aura une pénalité de 4 points sur chaque faute. Le cavalier et son cheval aussi ne doivent pas dépasser le délai indiqué sinon il y aura aussi une sanction par des points de pénalité. Dans le cas où le cheval refuse trois fois ou renverse les obstacles trois fois, le participant va être éliminé. Le règlement de saut d’obstacles peut varier selon les pays qui sont spécifiques, mais il y en a qui ressemblent aux règles internationales.

Les types d’obstacles et leurs hauteurs

Il existe plusieurs types d’obstacles en matière de saut d’obstacle. Concernant les barres, la profondeur des supports sur lesquels ils se reposent est de 20 mm minimum et de 22 mm maximum. Il y a aussi les rivières qui sont des obstacles de plan d’eau qui doit être de 3,50 mètres. Un matériau souple doit être placé au fond de la rivière dans le cas où le fond est dur. Le cheval ne doit pas mettre son pied dans l’eau sinon il y a faute. Il y a aussi les obstacles larges qui sont des obstacles un peu plus difficiles à franchir aussi bien en hauteur qu’en longueur. Ils peuvent même avoir 1 m de hauteur.

Le concours complet : quelles épreuves ?
Dressage : quel cheval choisir ?